[La Presse médicale, tome 36, n° 3, mars 2007, p. 381-382]

  

Dans les hôpitaux publics, les dépenses de personnel sont gérées par le directeur des ressources humaines en coordination étroite avec le chef d'établissement. Les dépenses hôtelières et générales relèvent du directeur des affaires économiques. Les dépenses d'équipement et de travaux sont attribuées à un directeur de l'investissement, secondé par trois ingénieurs. Le directeur des finances n'a plus, ou presque, comme champ d'action que les dépenses à caractère médical. Cette dispersion des compétences est source d'inefficacité.

                                                 ARTICLE